22 octobre 2017 ~ 0 Commentaire

L’Europe et la guerre froide (suite III)

europe

– Les cultures Européennes

Le processus suit son cours et il n’y aura certainement pas de retour en arrière. La culture Européenne est la plus balaise en ces temps. Si on met l’ensemble des moyens par pays en Europe, on monte à 400 milliards d’euros par an juste pour l’éducation (premier budget), suit l’armée qui est divisée.  Et là est le grand défis…On en reparlera

De l’Oural à Lisbonne, l’Europe est aujourd’hui le moteur intellectuel du monde. Elle définit les lignes à suivre, mais elle se fait, peu à peu, bouffer par les autres. Les autres sont les gens de l’extrême Est (sauf le Japon qui suit les US; donc la perdition). Option capitaliste qui a pris le dessus (faut pas oublier que notre pauvre planète en prend plein la gueule, à un moment faudra en payer le prix). Donc, le budget de 400 milliards d’euros comment est-il réparti? Etant sûr d’un échec des politiques du « premièrasisme », l’argent ne donnera que des dégâts.

Repenser l’idée que l’enfant n’est rien et il ne deviendra qu’un gros consommateur et certainement pas un « Homme » libre. Il faut donc poser un cadre éducationnel.

Mais avant de développer l’idée de la politique culturelle européenne dans son ensemble, il faut absolument préciser que l’Europe en Une et Unique est un concept mort-né car tout simplement l’Europe n’existe pas en tant que culture unique. Exemple aujourd’hui même (22/12/2017) avec le vote d’indépendance de la Catalogne en Espagne.

Revenant un peu sur la création de l’Union Européenne.

Je vais vous raconter une histoire.

Il s’agit d’abord de l’idée des Etats-Unis d’Europe. La construction européenne n’est pas du tout ce que tout le monde raconte. On dit que cette idée venait d’un politique s’appelant Robert Schumann (nom de mon université); un véritable comte de fée. Il a eu soit disant une idée géniale : Un matin il appelle Adenauer pour mettre en place une politique commune du charbon et de l’acier. Ce dernier accepte avec enthousiasme. Tout cela « c’est de la plaisanterie ». Puis on passe sous silence ce qu’ont fait les nazis dans les années trente et quarante. La nouvelle communauté européenne ferme les yeux sur des grands personnages comme Walter Hallstein (17 novembre 1901- 29 mars 1982, qui était un juriste très proche d’Hitler et qui fut récupéré par les américains (il faisait partie de l’opération « SUN FLOWERS ») puis expédié aux US. Certainement reformaté, comme Von Braun (23 mars 1912- 16 juin 1977) le génie qui créa les fusées V2 ( ce qui permis d’ailleurs aux américains de construire leurs fusées et ensuite la NASA). surement assassiné par la CIA une fois le travail effecué. 

Après la seconde guerre mondiale, on sort par magie d’un chapeau ce projet de construction européenne. Il faut savoir qu’il ne s’agit nullement d’un projet français ou Allemand. C’est un projet qui s’inscrit dans une stratégie géopolitique très particulière et très précise qui a été élaboré suite aux entretiens au plus haut niveau entre Staline d’un côté et Roosevelt de l’autre pendant les conférences de Téhéran, de Yalta puis de Potsdam.

Ce que veulent les américains et russes, depuis le début, c’est justement une fédération européenne. 

(Articles à suivre)

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

Elisabeth Pochon 2017 - Nou... |
Aurélien Motte 2017 |
Ehmaintenant |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | eddieait
| Eliecordier
| Jacquesguerinpourlaccpif